Histoire 1979-2020

 

La naissance d'une église orthodoxe n'est pas un acte similaire à la création d'une institution ou d'un centre culturel, c'est l'œuvre du Saint-Esprit dans le dessein de Dieu de sauver le monde. De plus, les conditions historiques spécifiques dans lesquelles est née l'Église orthodoxe de Baden, la distance des lieux d'origine et l'opposition au système communiste et bolchevique ont marqué la disponibilité du sacrifice et l'identification à l'Orthodoxie, en tant que seul moyen authentique de salut. Parmi les près de 200 églises orthodoxes roumaines d'Europe et des États-Unis, nées dans les années 1948-1980 et indépendantes de l'église nationale asservie par l'athéisme (il y a aujourd'hui environ encore 100 paroisses dans le monde), l'église orthodoxe de Baden a prié en permanence avec compassion pour le salut de tous les Roumains et le salut de l'Église nationale de ses ennemis visibles et invisibles.

Le but de l'Église orthodoxe est le salut et la sanctification de l'homme. La descente du Saint-Esprit est celle qui donne une existence réelle à l’Église, en marquant le commencement de la venue du Christ dans les âmes des fidèles.

C'est la Sainte Trinité qui offre une unité complète de l'Église orthodoxe, dans toute sa diversité. Il est donc très important de garder les canons apostoliques et la Sainte Tradition. Une adaptation de ceux-ci à la vie politique ou économique ne peut que forcer un changement de Jésus-Christ - Dieu-Homme - après "le souverain de ce monde".

 

 

Dépendance canonique

 

Notre église a constamment été reconnue canoniquement par le Patriarcat œcuménique de Constantinople (dont a pris sa légitimité canonique elle-même comme l'autocéphalie de l'Église orthodoxe roumaine). Les prêtres de notre paroisse avaient également leur légitimité canonique et leur lien avec le Patriarcat œcuménique de Constantinople.

 

Actuellement, le Métropolite de la Suisse / Patriarchat de Constantinople est Son Excellence Maximos, le seul hiérarque officiellement reconnu par l’État suisse (les autres églises orthodoxes menant des activités sur le territoire suisse, fondées sur le principe de "l’Oikonomia" et non du droit des églises). Il est le Président des autres évêques ou métropolites orthodoxes qui exercent des activités religieuses sur le territoire suisse.

Elle fait partie du Diocèse des Eglises roumaines en Europe, fondé après la Seconde Guerre mondiale par le Patriarcat œcuménique, à la demande des fidèles roumains de l’Ouest, confronté et combattu par le pouvoir politique bolchevique, communiste et athée.

 

Nous souhaitons ainsi rendre hommage à l'aide apportée par le patriarcat œcuménique de Constantinople à tous les orthodoxes roumains en Europe pendant la période du communisme et du néocommunisme. Tout comme à l'époque, les dirigeants roumains faisaient l'effort pour aider leurs frères orthodoxes sous l'occupation ottomane et le Mont Athos, de même nos frères de Constantinople nous ont ordonné des prêtres, nous ont mis des églises à leur disposition, ils ont pris sous leur protection canonique. La dépendance canonique de Patriarcat œcuménique a toujours été notre garantie d’une vie paroissiale ancrée uniquement dans le Christ, à l’abri des influences athées ou des forces obscures qui se sont malheureusement manifestées et où elles n’auraient pas dû se trouver.

 

"En 1989, la tête du serpent a été écrasée, mais son venin est resté et s'est répandu dans le monde entier par sa queue" (Hyéromoine Paisie Olaru de Sihla).

 

A l'anniversaire des 40 ans, voici quelques-uns des nombreux messages reçus:

 

L'Eglise et la communauté roumaine du Genève vous félicitent pour les 40 années d'existence de l'Eglise à Baden, nous nous souvenons avec respect du sacrifice des fondateurs et nous souhaitons beaucoup de succès à ceux qui se sont engagés aujourd'hui dans ce sacrifice / Prof. Archiprêtre Damian Ionescu, Paroisse de l'Église orthodoxe roumaine à Genève-Patriarcat de Constantinople. 

 

L'Église et la Communauté Roumaine à Paris se joignent à la joie de célébrer les 40 ans de l'Eglise orthodoxe roumaine à Baden / Suisse et vous souhaitent de nombreuses réalisations dans le cadre de l'activité pastorale, avec une grande bénédiction de Dieu / Archiprêtre Valentin Bratan, Paroisse de l'Eglise orthodoxe roumaine à Paris - Patriarcat de Constantinople.

Mes sincères félicitations à l'Église orthodoxe roumaine de Baden / Suisse à l'occasion du 40e anniversaire d'authentique communion eucharistique et du digne témoignage orthodoxe. Les serviteurs de cette communauté ont évité les dérapages qui représentent aujourd'hui le "talon d'Achille" du Patriarchat de Roumanie (œcuménisme et ethno-philétisme).

L’Église roumaine de Baden a mis en avant le véritable œcuménisme canonique (l’universalité de la vérité révélée par Jésus-Christ, qui s’efforce de transformer l’homme et la nation en peuple de Dieu), tout en respectant chacun, sans distinction. Je souhaite au Père Valentin et à toute l’Église de Baden que  La Grâce de Dieu les accompagne dans la bonne voie, pour atteindre la vie éternelle, c’est-à-dire Le Christ!

Dr. Docent Prof. Mihai VALICĂ / Archiprêtre - Cathédrale de Vatra-Dornei, Patriarcat de Roumanie

 

80.jpg

La protection de la Vierge Marie et de Saint Calinic de Cernica

Notre église est placée sous la protection de la Vierge Marie et de Saint Calinic de Cernica.

La fête a lieu le 8 septembre / Naissance de la Vierge Marie. Le choix de cette date est lié au désir et à la décision des premiers fondateurs, à la protection spéciale que nous a offerte la Mère de Dieu depuis plus de 40 années, ainsi qu’à la protection de la Vierge Marie. Saint Calinic de Cernica est célébré le 11 avril.

Notre Eglise a une vénération particulière pour Saint Paisios l'Aghiorite (12 Juillet).

sfmaria.jpg
calinic.jpg